Qu’est-ce que la naturopathie animale ? Comment l'appliquer au quotidien ?

La naturopathie est très en vogue en ce moment chez les humains et commence peu à peu à apparaître dans le monde animal, surtout pour les chiens, chats et chevaux. A mon sens la naturopathie est plus une philosophie de vie et une façon différente d'envisager la santé au quotidien. Savez-vous exactement ce que l’on entend par naturopathie ? Et comment peut-on appliquer cette philosophie au quotidien avec nos animaux ? Réponse dans cet article !!!


Les concepts de base de la naturopathie animale

Que l’on parle de naturopathie pour les humains ou pour les animaux, les concepts sur lesquels elle se base restent les mêmes. Ce qui va changer, c’est la façon de mettre en place les « traitements » (on ne fera pas faire une cure de jus de légumes à un chien !!!). Il faut bien sûr tenir compte des besoins essentiels de l’être vivant dont on s’occupe.


Le corps est rempli de liquides qui sont en mouvement en permanence. Le sang et la lymphe transportent à l’intérieur de notre corps nombre d’éléments indispensables à notre survie comme les globules rouges, les globules blancs, les hormones, les enzymes etc…


C’est grâce à ces liquides que les organes communiquent entre eux. Mais ils transportent aussi tous les déchets issus de l’activité de nos cellules. En naturopathie, ces liquides sont nommés les humeurs.


Tout ce que les animaux ingèrent ou presque génèrent des déchets dans l’organisme. Ces déchets sont plus ou moins faciles à éliminer selon leurs caractéristiques. Les plus gros déchets, ceux issus des pesticides, des médicaments ou des produits de synthèse stagnent longtemps et peuvent provoquer un encrassement des orga


nes servant à les éliminer.


Les organes d’élimination, nommés émonctoires, sont la peau, les poumons, les reins et le foie.


Ces déchets qui encrassent l’organisme peuvent aussi être produit en interne par le corps de l’animal, notamment lors d’un dérèglement psychologique. Le stress par exemple provoque une sécrétion excédentaire de cortisol.


Une des bases de la naturopathie sera donc d’éviter l’encrassement du corps par une bonne hygiène de vie, mais aussi par des drainages réguliers.


Qu’est-ce que la maladie selon la naturopathie ?

La naturopathie ne considère pas la maladie comme un élément fortuit et isolé. Ce n’est pas la « faute à pas de chance ». Elle arrive là, à un moment donné, pour un individu donné et elle a une raison d’être. Pour le naturopathe ce n’est pas la maladie mais « le mal à dit ».


C’est une thérapie holistique, ce qui signifie qu’elle s’intéresse à l’individu tout entier, à son histoire, son mode de vie (pas seulement aux symptômes extérieurs visibles) pour trouver la cause profonde de la maladie. Son but est d’accompagner l’animal pour qu’il retrouve ses capacités d’auto-guérison.


Les trois causes majeures de la maladie selon la naturopathie

La maladie qui est en réalité la partie visible d’un dérèglement interne possèdent trois causes majeures, souvent entremêlées les unes avec les autres.


La première est une alimentation inadaptée. Cela peut provenir de la qualité des produits mais aussi d’intolérances de la part de l’animal. Je ne veux pas rentrer ici dans le débat de l’alimentation industrielle pour nos animaux de compagnie mais je vous invite cependant à toujours regarder la composition des aliments que vous donnez.

Les chiens, et encore plus les chats, sont des carnivores, il est donc étonnant de voir des grandes marques du pet food commercialiser à prix d’or des croquettes contenant majoritairement des céréales… En fin d’article je reviendrai sur mes choix personnels concernant mes chiens à ce sujet.




La deuxième cause est les déséquilibres émotionnels de l’animal. C’est un élément qui est trop souvent oublié à mon sens. La prise en compte des émotions des animaux n’est pas encore automatique dans notre société. Ils vivent dans un monde modifié sans cesse par l’être humain. Ce dernier l’adapte pour son propre confort en oubliant les besoins fondamentaux des animaux qui y vivent également. Ne pas respecter les besoins des chiens et des chats avec lesquels nous vivons génère un stress important chez eux et contribue au développement de problèmes de comportement ou de maladie.


Personnellement en tant que comportementaliste, je suis souvent appelée lorsque la détresse de l’animal est telle qu’elle devient gênante pour l’humain. Mais depuis combien de temps l’animal est-il en souffrance en réalité ? Si certains développent des troubles du comportement, pour d’autres ce sera des maladies.



Enfin, la dernière cause majeure des maladies est, selon la naturopathie, la sédentarité. Oui, même chez nos amis poilus cela pose un problème. TOUS les chiens et tous les chats (même le petit chihuahua de tata Simone !) ont besoin d’exercices physiques quotidiens !


Le manque d’exercice (ou le surplus pour certains chiens sur exploités) entraine le même type de maladies que chez l’humain à savoir les maladies cardiovasculaires, l’obésité, les problèmes articulaires… L’activité physique aide l’organisme à fonctionner et apporte un équilibre psychologique. Ce dernier point est encore plus vrai pour le chien ou le chat que pour l’humain car lui ne sort pas pour le travail ou pour faire les courses. Si vous ne lui faites pas faire d’exercice, il ne peut pas le faire tout seul, sa vie ne l’y oblige pas.



Les rôles du naturopathe

Le naturopathe peut intervenir à deux moments différents :

- En prévention pour éviter que les maladies n’apparaissent.

- Une fois que la maladie est déclarée pour accompagner l’animal dans son processus de guérison.


En aucun cas il ne remplace un vétérinaire !!!! Il n’est pas habilité à établir un diagnostic ni à prescrire des médicaments. Si votre animal nécessite une prise en charge urgente c’est chez le vétérinaire qu’il faut se rendre !


Le naturopathe est un éducateur de santé, son rôle est donc d’informer le maître de l’animal sur ce qui serait bon pour lui après avoir réalisé une anamnèse.

L’anamnèse est un bilan de vitalité de l’animal. Au cours d’un entretien avec l’humain et son animal, le naturopathe analyse le terrain de l’animal (c’est-à-dire sa vitalité de base), son environnement et son hygiène de vie. Il explique ensuite comment améliorer la situation pour renforcer la vitalité générale de l’animal et stimuler ses capacités d’auto-guérison.


Pour cela, il va en priorité faire des recommandations sur l’alimentation, le milieu de vie de l’animal et son équilibre physique et émotionnel. La naturopathie considère que tout ce dont les hommes et les animaux ont besoin pour vivre en bonne santé se trouve dans la nature.



Le naturopathe peut donc conseiller ou pratiquer des soins complémentaires, mais toujours naturels. Cela peut-être des compléments alimentaires, des plantes médicinales (phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie…), des soins énergétiques (shiatsu, fleurs de Bach, lithothérapie, réflexologie…) ou des techniques manuelles (ostéopathie, massage, physiothérapie…).



En aucun cas le naturopathe ne doit conseiller l’arrêt d’un traitement médical ! Les soins conseillés doivent toujours être compatibles avec ces derniers. Et si ces soins naturels s’avèrent suffisant pour l’animal, c’est avec le vétérinaire qu’il convient de discuter de l’arrêt du traitement.


La naturopathie au quotidien : Exemple concret

Maintenant que vous comprenez peut-être mieux ce qu’est la naturopathie, je vais vous expliquer comment j’applique ces principes au quotidien. J’ai conscience que mon exemple est loin d’être parfait, mais en même temps c’est ça la vraie vie… Des gens imparfaits qui font des choses imparfaites ! L’essentiel est surtout de faire de notre mieux et d’être en accord avec nos valeurs et notre mode de pensée.


L’alimentation de mes chiens

Comme nous l’avons vu, l’alimentation est vraiment la base de la santé. J’ai choisi de nourrir mes chiens en ration ménagère sans féculent. La ration ménagère est une alimentation maison contenant viande fraiche, légumes, huile riche en oméga 3, complément alimentaire et la plupart du temps des féculents.

Comme il est possible de calculer une ration sans féculent, j’ai fait ce choix pour limiter au maximum l’apport de céréales et donc de glucides.


Tuco mange sa viande crue mais je suis obligée de la faire bouillir légèrement pour Leia car je pense que la viande crue lui fait mal au ventre. Après plusieurs essais, elle finit toujours par arrêter de manger sa gamelle au bout de deux ou trois jours alors que quand je lui donne la viande cuite je n’ai pas ce problème. Je rajoute également dans leurs gamelles du yaourt maison ou de l’œuf cela dépend des jours.


C’est le meilleur compromis que j’ai trouvé pour avoir une alimentation la plus naturelle possible mais sans les difficultés d’équilibre de ration que l’on peut avoir avec le BARF (nourriture crue à base de viande crue et d’os charnus, d'abats, de légumes crus et de compléments alimentaires tels que des algues, des plantes etc...).





Tuco a été aux croquettes ses six premiers mois et il avait énormément de gaz, signe que cela fermentait beaucoup et qu’il avait mal au ventre. Nous avons essayé trois marques différentes mais cela ne changeait rien. Depuis qu’il mange de la nourriture fraiche, il n’a plus jamais eu ce type de problème.


Pour rien au monde je ne repasserais aux croquettes quand je vois la différence de poils, de selles, de vitalité et d’envie de manger de mes chiens. Parce qu’au-delà de leur santé, j’ai aussi envie qu’ils prennent du plaisir à manger… Je rencontre beaucoup de chien qui ne mangent pas avec envie mais juste parce qu’ils n’ont pas le choix et cela me fait chaque fois mal au cœur.


Bien sûr cela demande plus d’investissement en temps que d’ouvrir un paquet de croquettes pour remplir la gamelle et certains diront que je n’ai pas d’enfant alors j’ai le temps… Je ne pense pas qu’il s’agisse de ça, je pense que c’est surtout une question de choix (chacun fait le sien et je respecte totalement cela). Pour vous donner un ordre d’idée, cela me prend environ entre 15 et 20 minutes par jour pour la préparation des deux gamelles (c’est la cuisson de la viande de Leia qui me prend le plus de temps).


Pour ceux qui se pose la question du coût, cela ne me revient pas plus cher que de donner des croquettes haut de gamme.


Je surveille leur poids tous les mois ou tous les 2 mois environs pour ajuster les rations.

Je complémente de temps en temps leur alimentation avec de la levure de bière par exemple ou de la spiruline mais depuis que j’ai suivi un stage de zoopharmacognosie je pense changer mon fonctionnement sur ce point (je vous en reparle dans l’article du mois prochain).


L’exercice physique

Proprioception en forêt

Mes chiens sortent quotidiennement au minimum une heure en libre (ou semi libre pour Leia par endroit car son éducation n’est pas terminée). Cela signifie qu’ils peuvent courir s’ils en ont besoin mais ils ne sont pas obligés. Ils peuvent renifler tout ce qu’ils ont envie, ils peuvent rencontrer des congénères si nous en croisons qui sont aimables.


Aucun d’eux n’a une réelle activité sportive régulière comme l’agility par exemple mais je surveille leur musculature. Nous faisons régulièrement des randonnées, Tuco nage dès qu’il peut et nous jouons un peu au frisbee (nous débutons).



Proprioception en ville

En balade j’utilise ce que je trouve pour leur faire des exercices de proprioception comme les parcours de santé, les jeux pour enfant, les bancs ou les tronc d’arbre. Bref, ils ne manquent pas d’exercices !


Pour prendre soin de leur corps, ils voient un ostéopathe une fois par an ou plus s’ils rencontrent des problèmes. Leia aura d’ailleurs bientôt droit à sa première séance.


Leur bien-être physique

S’ils ont quelque chose qui ne va pas, je le soigne moi-même en naturel si je sais ce que c’est et que cela fait partie de mes compétences.


Si c’est hors de mes compétences ou que je ne sais pas ce que c’est je les emmène chez le vétérinaire.


Leur bien-être émotionnel

C’est un point capital pour moi ! Ils n’ont pas demandé à ce que je les adopte, alors maintenant que j’en ai la responsabilité, je dois faire en sorte qu’ils soient heureux et épanouis !

Activité masticatoire

Je passe beaucoup de temps à les observer, à regarder leurs habitudes et leur comportement pour savoir s’ils se sentent bien. J’anticipe au maximum les évènements qu’ils pourraient mal vivre pour les préparer avec des exercices d’habituation si c’est possible mais aussi avec les fleurs de Bach si besoin.


Pause éducation pendant la balade sociale

Je fais en sorte qu’ils ne manquent de rien et qu’ils soient épanouis en leur proposant des activités qui leur correspondent (séances d’éducation, activités de réflexion, jeux, rencontre de congénères…), à leur rythme. J’essaye aussi le plus possible de leur laisser le choix de ce qu’ils veulent ou non. Evidement cela ne m’empêche pas de les éduquer et de garder le contrôle de la situation, ils ne peuvent pas décider de tout, tout le temps. Mais il est vraiment possible de trouver un équilibre.


Je fais aussi de temps en temps réaliser une communication animale avec eux pour avoir leur ressenti.


J’entends parfois dire que je cède à leur caprice, notamment pour la nourriture. Ce n’est pas mon point de vue. Personnellement lorsque je vois mon chien avoir envie de manger mais ne pas toucher à sa gamelle, je pense surtout qu’il communique avec moi. Alors je fais des essais et je cherche à comprendre quel est le problème.

Chaque fois je me suis rendu compte qu’en modifiant l’alimentation mon chien mangeait de nouveau normalement, il ne faisait donc pas de comédie. J’aurais pu insister et il aurait fini par manger pour ne pas mourir de faim évidemment ! J’ai choisi une autre option et je suis contente que mon chien sache que je suis à son écoute et qu’il peut compter sur moi.


Leur équilibre énergétique

Lors de ma formation en naturopathie j’ai pris conscience que l’équilibre énergétique d’un individu est très importante. Avant je ne savais pas si je devais y croire ou non, mais après avoir expérimenté moi-même différentes choses, je suis convaincue.


C’est donc un point que j’intègre peu à peu dans notre quotidien en m’assurant qu’ils vont bien énergétiquement. Mon amie Virginie réalise des séances de shiatsu en prévention et je leur fais moi-même des séances de lithothérapie et de bols chantants tibétains. Ce sont des moments qu’ils apprécient beaucoup.



Il y aurait bien d’autre choses à dire sur ce sujet mais l’article est déjà très long alors je vais m’arrêter là.


En conclusion je dirais que l’essentiel est de faire de son mieux, sans jamais nuire et que si l’on ne sait pas, on ne fait rien mais on se renseigne ! Des professionnels sont là pour nous aider, il ne faut pas hésiter à faire appel à eux (naturopathes, vétérinaires, comportementalistes, ostéopathes et autre…). La naturopathie ne se bat pas contre la médecine conventionnelle mais en est complémentaire !


S’il y a des points sur lesquels vous avez des questions ou des sujets que vous aimeriez voir approfondir dans les prochains articles n’hésitez pas à me le dire.


Et pour encore plus d'infos et de contenu gratuit, suivez moi sur ma page facebook !!


A bientôt

Me contacter

Flavie Baranès

Guide des fleurs de bach pour chiens et

Elixirs et coussinets

07300 Glun Vallée du Rhône

© 2020 by Elixirs et coussinets

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon