Les deux premiers mois d’un chiot dans sa famille : Exemple de Leia

Que faire en premier avec son chiot quand il arrive à la maison ??? Il y a tellement de choses que l'on aimerait qu'il sache que c'est parfois difficile de savoir par où commencer! L'ambition de cet article est de clarifier un peu tout ça et de vous aider à vous organiser. Je vais illustrer mon propos grâce à Leia, croisée akita, arrivée chez nous fin novembre 2019 à l'âge de 2 mois. Pour ceux qui ont la flemme de lire, je vous ai fais une vidéo pour vous montrez où elle en est !





Les apprentissages indispensables

Dans la vie d’un chiot puis d’un chien, certains apprentissages sont indispensables pour qu’il s’intègre correctement dans un monde d’humains. Voici ceux que je considère les plus importants. Il n'y a pas d'ordre, tout se travaille un peu simultanément, en fonction des situations rencontrées.


La création du lien

Il est important que le lien entre le chien et son ou ses humains soit bien établi. Il doit y avoir de la confiance mutuelle, du respect et évidement de l’amour. Ce lien équilibré facilitera tous les apprentissages futurs et permettra au chien d’être bien dans ses pattes !


Concernant Leia, j’ai eu la chance de pouvoir aller la voir plusieurs fois avant de la prendre avec nous, ce qui a facilité les choses. Cependant, au début, on a quand même passé beaucoup de temps à jouer, à faire des calins, à se promener un peu sans rien apprendre de très sérieux. Tout a été très naturel et nous sommes déjà inséparables (peut-être même un peu trop, je dois faire attention à cela).


Les auto-contrôles

Il s’agit d’apprendre pour le chiot à maîtriser ses émotions, tout seul, sans lui donner « l’ordre » d’être sage. Cela est indispensable qu’il se maîtrise même s’il déborde d’enthousiasme à la vue de sa gamelle, d’une friandise ou même de son humain !


Leia m’a particulièrement bluffée sur cet aspect ! Elle a compris très très vite qu’elle devait être calme pour obtenir quelque chose et pourtant c’est une vraie pile ! Ce qui est drôle et en même temps impressionnant c’est qu’on voit bien qu’elle se contient car elle s’assoit pour se canaliser mais on sent son agitation intérieure ! En revanche lors des séances d'éducation, il y a encore du travail. (voir la vidéo)


La propreté

Sans doute une des choses les plus redoutées par les nouveaux adoptants…. Pendant combien de temps va-t-il falloir ramasser les pipis et les cacas ??? Et bien ça dépend… Je sais, ce n’est pas la réponse que vous attendiez et pourtant c’est la seule. Les chiens sont tous différents, ils ont chacun leur rythme psychologique comme physiologique. Cela dépendra aussi de vos disponibilités, de votre écoute de ses besoins et de votre méthode d’apprentissage. Cela fait beaucoup trop de facteurs pour que l’on puisse donner une durée d’apprentissage. Ce que je peux dire c’est qu’à 6 mois, les sphincters du chiot sont matures et il est donc capable physiologiquement de se retenir. Il faut en tout cas être patient et rester toujours cohérent dans l’apprentissage. (Bientôt un petit article sur cet apprentissage spécifique)


Leia a une nouvelle fois été stupéfiante, il faut dire que sa maman nous avait déjà bien aidés et j’étais ultra disponible pour elle. En effet, Leia vivait à l’extérieur avec sa maman, ses frères et « ses tantes », elle n’a donc jamais pris l’habitude de faire ses besoins en intérieur. De plus, sa maman lui a appris à sortir de son enclos avant de se soulager, ce qui signifie pour elle qu'elle doit s’éloigner de son lieu de vie pour éliminer. Alors évidement elle a uriné quelques fois à l’intérieur car elle ne savait pas se retenir et nous n’avons pas toujours repéré les signes pour anticiper la sortie.


La marche en laisse

Bien entendu, un chien doit savoir marcher en laisse et si possible sans tirer. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela n’est pas du tout naturel pour un chiot. Ils ont souvent passé leurs deux premiers mois de vie complètement libres, sans laisse et sans collier. par conséquent, lorqu'ils portent un collier ou un harnais, cela les gêne et on peut les comprendre ! Imaginez-vous à leur place... à l’arrivée à la maison, il faut donc déjà les habituer à ces objets. en général un chiot ne tire pas au début et il faut en profiter.



La marche en laisse

Concernant Leia, il a fallu tout faire depuis le début. Elle n’a pas DU TOUT aimé ! Il a fallu y aller à grand coup de jambon (façon de parler hein!) pour qu’elle arrête de se gratter et qu’elle accepte d’avancer. Maintenant elle accepte facilement le collier et la laisse. Pour le harnais, nous n’avons commencé que la semaine dernière alors il y a encore un peu de travail !

Par contre, Mademoiselle commence à tirer, il va donc falloir travailler sur cet aspect de la marche en laisse. Il faut dire qu’elle est le plus souvent détachée et que ce n’est pas le travail qui me passionne le plus. Mais il va falloir que je me force un peu car quand elle fera presque 30 kilos, je serai surement contente qu’elle ne tire pas !


Le rappel

C’est impératif qu’un chien revienne quand on l’appelle. Je ne vais pas trop m’étendre sur ce sujet car tout le monde voit de quoi je veux parler je pense. Je dirais juste que sur ce point la qualité de la relation est importante ! Votre chien doit avoir envie de venir vous voir.



Le rappel

Leia n’a pas de difficultés pour le moment de ce côté. Elle revient particulièrement bien mais j’attends l’adolescence (sûrement vers 8 mois pour elle). Ce que j’adore, c’est qu’elle revient en courant et je sens l’enthousiasme sur son visage ! Comme elle s’en sort très bien et qu’elle aime les caresses, je ne récompense plus systématiquement avec des friandises. Par contre il ne faut pas oublier de toujours féliciter !


La solitude

On peut rarement rester avec son chien tous les jours, toute la journée (même si on adooooooorerait !!!). Il faut donc lui apprendre à rester seul sans que cela ne soit anxiogène pour lui. S’il ne fait pas cet apprentissage, cela peut amener à des destructions, des malpropretés ou des vocalises lors des absences.


Leia sait aujourd’hui rester seule quelques heures mais elle n’a jamais réellement fait plus de 4H. Elle a la chance que je travaille de la maison ces derniers temps. D’un autre côté, je ne l’ai surement pas suffisamment habituée et j’appréhende ses premières grosses journées quand elles seront inévitables. Pour le moment elle est sage mais elle a quand même besoin de se rassurer en allant chercher des affaires à nous. Elle ne les abîme pas mais elle dort avec ce qui montre qu’elle n’est pas complètement sereine.


La socialisation

Un chiot doit rencontrer régulièrement d'autres chiens (jeunes et adultes) pour continuer à exercer ses codes canins et les perfectionner (il a commencé avec sa mère et ses frères et sœurs). Si vous n'avez pas de chiens équilibrés dans votre entourage à faire rencontrer à votre chiot, je vous conseille de prendre contact avec un éducateur canin diplômé pour organiser des rencontres régulières.


Leia et ses copains en balade

Malgré le fait que ce soit mon métier, étant nouvelle dans la région, j'ai quand même inscrit Leia à des cours d'éducation uniquement pour augmenter sa socialisation. Même si elle vit avec un autre chien, cela ne me semblait pas suffisant. Je ne regrette pas du tout mon choix car elle n'a pas le même comportement avec les autres. Nous continuons dès que possible à travailler sur cet aspect.



Les apprentissages utiles

Bien que les éléments que je viens de citer soient indispensables, on en attend souvent bien plus de nos compagnons canins pour nous simplifier la vie. Attention toutefois à ne pas être trop exigeant trop tôt !

Les chiots n'ont en général pas trop de difficultés pour apprendre à s'asseoir, en revanche apprendre à se coucher peut prendre beaucoup plus de temps.

Il peut être intéressant également de leurs apprendre à aller au panier ou à ne pas bouger, pour notre confort mais aussi pour leur sécurité. Ce sont des apprentissages très difficiles et qui prennent du temps. Il ne faut pas commencer trop tôt et y aller très progressivement car ce n'est pas du tout ludique pour eux!


Leia apprend à poser son menton sur le torchon

Enfin, je classe dans ces apprentissages le medical training. En une phrase, il s'agit d'habituer le chien aux soins quotidiens, mais également aux soins vétérinaires. Je ferai un article plus détaillé sur ce sujet dans les prochaines semaines pour l'expliquer et pour présenter ce que l'on peut leurs apprendre.


Dans la vidéo, vous pouvez voir où en est Leia dans ces différents apprentissages. Elle avance bien mais les exercices statiques comme le panier ou le pas bouger restent difficiles, ce qui est normal. Elle a compris mais je ne peux pas encore trop m'éloigner ni faire trop de distractions.


Les apprentissages futiles (quoique) mais rigolos

Quand on a la chance (ou pas pour certains) d'avoir un chien qui apprend vite et qui aime ça comme moi, on peut commencer à lui apprendre ce que l'on nomme des tricks dans le milieu canin. Ce sont des tours qui sont loin d'être indispensables mais qui permettent de rendre plus ludique les séances d'apprentissage pour le chien et pour l'humain. Ils ont aussi d'autres avantages :

  • Renforcer la complicité du binôme

  • Augmenter la dépense mentale du chien, essentielle pour son équilibre psychologique

  • Préparer une future activité que l'on souhaite faire quand le chien sera adulte (dog dancing, agility, frisbee, cani-cross ou cani-trotinette...)

  • Epater la galerie (hihihihihi, si si c'est vrai, les enfants adorent!)


Cela dit, ces apprentissages permettront aussi de mieux gérer le chien dans certaines situations et de le garder concentrer sur soi.

Attention, ces apprentissages (comme tous) doivent rester un jeu pour l'animal. Ils n'ont pas tous envie d'apprendre et il faut savoir respecter cet aspect de leur personnalité. De plus, avec un chiot, il faut rester sur des choses simples et sans impact sur son développement physiologique (pas de saut pendant la croissance par exemple).


Avec Leia j'ai commencé à lui apprendre le "touche" (toucher la main avec le museau) pour me permettre de la diriger où je veux qu'elle aille; "la patte" et le "dodo" (se coucher sur le flanc) pour l'intégrer par la suite aux exercices de medical training; et le "milieu" (se placer entre les jambes) en préparation au frisbee et pour la mettre en sécurité dans certaines circonstances (dans une foule par exemple).


Leia et Tuco, les meilleurs copains

Courage à tous ! Pour en arriver à ce résultat, je travaille tous les jours quelques minutes avec elle et j'utilise chaque situation de la vie quotidienne!


A très bientôt

Me contacter

Flavie Baranès

Guide des fleurs de bach pour chiens et

Elixirs et coussinets

07300 Glun Vallée du Rhône

© 2020 by Elixirs et coussinets

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon