La communication olfactive chez le chien

Mis à jour : févr. 10


Votre chien passe son temps le nez au sol quand il est en balade ? Il s’arrête à tous les poteaux pour faire pipi ? Mais pourquoi fait-il ça ? C’est la question à laquelle je vais répondre dans cet article en parlant de la communication olfactive. Le chien communique avec ses congénères grâce à des odeurs qu’il dépose et qui persistent plusieurs heures et même plusieurs jours parfois. Il s’agit d’une communication indirecte entre congénères.


Comment fonctionne l'odorat du chien et pourquoi nous parlons de communication olfactive ?


Le système olfactif du chien est extrêmement performant. L’odorat est d’ailleurs son sens principal !


Les cellules réceptrices sont 20 à 35 fois plus nombreuses chez le chien (selon les races) que chez l'humain. De même, l’aire cérébrale consacrée au traitement des informations olfactives est bien plus étendue. Ces deux éléments réunis permettent au chien une analyse très fine et une discrimination des odeurs très poussée. C’est pourquoi même quand il est en train de dormir dans une autre pièce, il sent que vous préparez un bon petit plat alors que vous avez seulement sorti les ingrédients.


Il possède aussi la capacité de sentir les phéromones grâce à ce qu’on appelle l’organe voméro-nasal. L’homme lui en est incapable (ou si peu). Les phéromones sont des substances chimiques excrétées à l’extérieur du corps par la salive, l’urine, les excréments, les glandes sébacées ou les sécrétions vaginales par exemple. Ce sont des messagers chimiques qui donnent des informations sur l’animal qui les émets (sexe, état physiologique, etc..). En reniflant l’urine d’un congénère passé avant lui, le chien est donc capable de savoir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, stérilisé ou non, serein ou stressé, jeune ou vieux… Il sait aussi de quand date le passage.


Par ailleurs, il émet lui-même ses informations en urinant ou en déféquant le plus souvent. On appelle cela du marquage, ce n’est pas forcément territorial, c’est simplement de la communication. Les femelles comme les mâles peuvent le faire (même si c'est moins fréquent). Plus le chien renifle longtemps à un endroit, plus il ressentira le besoin de recouvrir cette trace par ses propres odeurs.


Certaines phéromones ont pour vocation d’inciter un comportement, d’autres provoquent des modifications hormonales. Cela explique par exemple pourquoi les chiens non castrés détectent les chiennes en chaleur de leur quartier parfois à plusieurs kilomètres et sont capables de les rejoindre lorsqu’ils fuguent.


Pourquoi ont-il un odorat si performant ?



Le chien possède des attributs qui lui permettent de survivre à l’état sauvage et le système olfactif en fait partie. S’il vivait dans la rue, le chien passerait la plus grosse partie de sa journée à chasser et à chercher à manger. Selon les périodes, il chercherait aussi à se reproduire. Le flair est au cœur de ces deux activités et c’est le sens qui lui permettrait d’assouvir ses besoins.


En ce qui concerne nos chiens domestiques, ces deux activités sont gérées par les humains. Cela est confortable pour eux dans un sens, mais d’un autre côté cela est problématique. En effet, ces activités permettent au chien de le stimuler mentalement et de l’occuper. Le manque d’activités et de stimulations sont à l’origine de nombreux troubles et le comportementaliste canin doit souvent expliquer ces éléments lors des rendez-vous.


Comment favoriser la communication olfactive de nos chiens de compagnie ?


On comprend avec les explications précédentes que le chien a un besoin vital d’utiliser son flair quotidiennement.

Il doit être promener en dehors de son jardin au minimum une fois par jour. Dans son jardin, les odeurs sont toujours les mêmes et il n’y a aucune stimulation même si on possède 5000 mètres carrés de terrain. A chaque sortie, le chien pourra prendre des informations sur son environnement et déposer lui aussi ses odeurs pour communiquer avec les autres.


Lors des balades, il faut absolument laisser le chien renifler ce qu’il veut même si cela nous parait dégoûtant. Pour lui c’est vital pour être bien dans ses pattes. Il ne faut donc pas une laisse trop courte et il faut le laisser aller où il veut sans tirer sans arrêt sur la laisse. Si vous avez l’impression de ne pas avancer et que la sortie est ennuyeuse, demandez-vous pour qui vous sortez ? Pour vous ou pour votre chien ? Lui se fiche de faire 500 mètres ou 3 kilomètres s’il peut assouvir ses besoins naturels… C’est son réseau social à lui, laissez-lui le temps de faire le tour de l’actualité !


A l’occasion, essayez lors d’une sortie de suivre votre chien où bon lui semble au lieu de lui imposer le trajet. Vous serez certainement surpris de voir le peu de chemin parcouru et l’état de fatigue de votre chien au retour !


Il faut aussi savoir que quand votre chien est absorbé par une odeur, il ne vous entend pas car ses autres sens comme l'ouïe se mettent en veille. Il ne fait pas exprès pour vous snober, il est simplement occupé comme quand vous regardez la télé et que votre moitié vous parle, vous entendez quelque chose, mais vous ne distinguez pas le sens. Même si cela vous semble énervant, attendez simplement que votre chien décroche de son activité pour le rappeler et il reviendra volontiers.





Il est également possible d’organiser des jeux à la maison pour le stimuler et il n’est pas forcément nécessaire de posséder un jardin !


Le premier que je vous propose est le jeu de piste. Dans la vidéo, je vous le présente en extérieur dans mon jardin (c'est plus simple pour filmer), mais il est tout à fait possible de le faire en intérieur et même pendant une balade. Le jeu consiste à faire une piste avec des friandises ou des croquettes que le chien doit suivre. Au début, la piste doit être facile et courte pour que le chien trouve facilement. Plus il sera entraîné, plus on pourra cacher les croquettes ou utiliser des revêtements différents. Quand le chien sera vraiment doué, il sera possible de cacher les croquettes hors de sa vue. Ce jeu implique que le chien connaisse le « pas bouger ». Si ce n’est pas le cas, on pourra simplement jeter une poignée de croquette dans l’herbe ou sur une couverture ou un tapis à franges. C’est plus simple mais cela permet de commencer.





Vous pouvez aussi jouer à cache-cache avec un jouet, vous-même ou vos enfants par exemple (comme ça on occupe tout le monde en même temps !). On commencera toujours par des cachettes simples pour que le chien comprenne le jeu et qu’il ne se désintéresse pas. Le chien reste en « pas bouger » le temps qu’on aille cacher le jouet (ou soi-même, ou ses enfants… mais je pense que vous avez compris). Quand c’est fait, on donne le signal de recherche au chien. Au moment où le chien trouve, on le félicite chaudement et on recommence !


Il existe aussi des jeux à fabriquer ou à acheter pour que le chien sniff. Mon préféré est le tapis de fouille que je vous présente dans cette vidéo. Il s’agit d’un tapis dans lequel on peut cacher des friandises. Attention, ce n’est pas un jouet à laisser en permanence au chien. Il doit être donné sous surveillance uniquement car certains chiens peuvent arracher et ingérer les lanières.



Pour tous ces jeux, le mieux est de les alterner pour entretenir la motivation du chien. Il ne faut pas non plus faire durer les jeux trop longtemps au risque de les rendre aversifs pour le chien. Observez-le, vous le connaissez et vous saurez quand il est temps de passer à autre chose (le temps n'est pas le même pour tous les chiens).


Pour en faire des spécialistes du flair !


Si vous voulez aller plus loin avec votre chien pour développer son odorat, il existe des activités canines spécifiques. Elles se pratiquent souvent sous forme de stage avec des éducateurs canins spécialisés. Les deux que je pourrais conseiller sont le mantrailing et le cavage.

Le mantrailing consiste à apprendre au chien à suivre des pistes plus ou moins longues dans le but de faire de la recherche de personne.

Le cavage est la recherche de truffe. Il n’y a donc pas de piste à suivre cette fois car la truffe ne laisse pas de trace…


Je ferai des articles sur les différentes activités canines dans lesquels je vous en dirai plus.


Et vous, comment faites-vous travailler son flair à votre chien ?


A bientôt !

Me contacter

Flavie Baranès

Guide des fleurs de bach pour chiens et

Elixirs et coussinets

07300 Glun Vallée du Rhône

© 2020 by Elixirs et coussinets

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon