Comment bien connaître son chien pour développer la confiance mutuelle ?

Mis à jour : févr. 26

On pense souvent bien connaître son chien mais est-ce réellement le cas ? Connaissez-vous l’ensemble de ses besoins ? Votre chien a-t-il entièrement confiance en vous ? Comment faire pour renforcer cette confiance qui est la base d’une bonne relation ? Je vous explique tout et vous donne des exercices concrets dans cet article !



Les besoins liés à son espèce


Que vous ayez un chihuahua ou un doberman, les chiens ont des besoins généraux identiques pour se sentir épanouis. On peut utiliser la pyramide de Maslow pour les identifier. Maslow l’a mise en évidence pour les humains, mais il est possible de la transposer à l’espèce canine.


Pyramide des besoins

  1. Les besoins physiologiques, vitaux. Mange-t-il à sa faim ? Peut-il boire à volonté ? Sa santé est-elle prise en charge ? Peut-il dormir autant qu’il en a besoin ?

  2. Les besoins de sécurité. L’environnement est-il stable ? Son couchage se situe-t-il au calme ? Ses humains sont-ils fiables ?

  3. Les besoins sociaux. Le chien entretien-t-il des relations régulières avec ses congénères ? Avec des humains ? A-t-il la possibilité de s’exprimer ? De communiquer ?

  4. Les besoins d’estime. La relation avec son (ou ses) humain(s) est-elle saine et cohérente (sans dominance, sans dépendance) ? Se sent-il en confiance ? Se sent-il compris ?

  5. Les besoins d’accomplissement ou appelés aussi utilité chez le chien. Le chien réalise-t-il des activités qui correspondent à sa race, son tempérament, son âge ? (travail ou sport)

En tant que gardiens des chiens (oui je dis gardiens car c’est nous les humains qui nous occupons de leurs vies maintenant qu’ils sont domestiqués), nous avons le devoir de nous assurer que l’ensemble des besoins de nos chiens sont comblés.


Lors des bilans comportementaux que je fais, je me rends compte que bien souvent les niveaux 1 et 2 sont assez évidents pour les propriétaires de chiens. En revanche, les autres sont souvent ignorés ou négligés, ce qui peut engendrer des problèmes de comportement ou une méconnaissance de son animal.


En plus de ces besoins généraux, les chiens ont des besoins individuels qui dépendent de leur tempérament, de leur race et de leur âge. Ils ont un capital d'énergie à dépenser au cours de la journée. Il faut savoir que la dépense mentale demande plus d'énergie au chien que la dépense physique. C'est pour cette raison que nous devons proposer tous les jours à nos chiens des exercices leur permettant de travailler leur physique ET leur mental.


Donc pour bien connaître son chien et développer une confiance mutuelle, il faut d’abord prendre conscience de ses besoins et les respecter ! Ils doivent tous être comblés quotidiennement.


Connaître SON chien


C’est bien de connaître ses besoins en général, mais chaque individu est unique, alors il faut aussi savoir observer son chien pour le connaître lui dans son individualité. Pour cela, je vous propose 3 axes!


1.Faire des tests

Pour affiner sa connaissance de son chien, il est intéressant de lui faire passer des tests ! Par exemple, qu’est-ce qui motive le plus votre chien ? La nourriture, le jeu, les câlins ? Si c’est la nourriture, laquelle préfère-t-il ? Quel jouet ? Quelle caresse ? Bref, tout un tas de questions qui sont intéressantes pour mieux interagir avec lui et donc augmenter sa confiance en nous (niveau 4). Il se sentira compris et sera d’autant plus content que l'on prenne en considération ses désirs.


Pour cela, il suffit de lui proposer différentes choses en même temps et voir vers quoi il se dirige en premier. Par exemple, vous positionnez l’un à côté de l’autre un jouet et une friandise en tenant votre chien à distance. Ensuite vous le libérez, vous ne dites rien et vous observez simplement votre chien. L’élément vers lequel il se dirige en premier sera sans doute celui qu’il préfère. Vous pouvez répéter ces tests à l’infini pour affiner ses goûts. Faites-le, vous risquez d’avoir des surprises !


Un autre test que je voudrais vous présenter s’appelle le test de consentement. Votre chien aime-t-il réellement être caressé ? Et non, tous les chiens n’aiment pas ça contrairement à ce que l’on pourrait penser. Par exemple, Tuco n’aime pas qu’on le caresse et nous ne forçons jamais car cela trahirait la confiance qu’il a en nous. Il aime se mettre sur nous, mais nous devons le laisser tranquille. Et ce n’est pas parce que le chien reste, qu’il aime ça. Parfois il prend sur lui ou il patiente car il attend autre chose.

Voici une petite vidéo qui illustre mon propos.




2. Lui laisser le choix

Nous avons l’habitude de décider pour eux, pour tout. Mais si parfois nous les laissions choisir ?


A-t-il envie d’aller en promenade maintenant ? Sortez son collier et sa laisse et voyez sa réaction. S’il vient, alors il a envie de sortir. Une fois dehors, ne donnez ni le rythme, ni la direction. Laissez-le faire. Vous découvrirez le rythme de balade qui plait à votre chien et les endroits qu’il aime. Souvent, le nombre de kilomètres effectués importe peu pour lui. Cela permettra aussi de le laisser communiquer avec ses congénères (voir mon article sur la communication olfactive pour en savoir plus) et nous travaillerons ainsi sur le niveau 3 de ses besoins.


Il est possible de lui laisser le choix dans d’autres circonstances, je pense notamment aux soins réguliers comme le brossage, le soin des yeux ou des oreilles. Il y a des moments où ils sont plus disposés que d’autres.


3. Détecter les signaux d’inconfort

Nos chiens communiquent entre eux et avec nous en permanence. Ils émettent des signaux grâce à leurs corps, leurs oreilles, yeux, queues et j’en passe. A nous de savoir les interpréter. Voici une infographie réalisée par Lili Chin qui les illustre très bien.



En détectant ces signaux, nous pouvons savoir si notre chien est confortable ou non dans une situation. Si nous les décodons, il ne faut pas insister et montrer au chien que nous l’avons compris. Cela nous aidera à mieux connaître ses émotions, son tempérament et ses goûts. Encore une fois, nous comblerons tous les niveaux de la pyramide.



Si vous voulez travailler votre relation avec votre chien et augmenter votre complicité avec lui, je peux vous aider. N’hésitez pas à me contacter, je suis comportementaliste et éducateur canin spécialisée dans la relation homme/animal.

Me contacter

Flavie Baranès

Guide des fleurs de bach pour chiens et

Elixirs et coussinets

07300 Glun Vallée du Rhône

© 2020 by Elixirs et coussinets

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon